Toutes les maraudes commencent par une tournée des commerçants du quartier. En effet Sara, Hibat, Youssef, Hamza et tous les enfants du club copains du Monde récupèrent les invendus de la journée chez des boulangers, et auprès des petites épiceries ou de grandes enseignes pour avoir de quoi distribuer de la nourriture aux personnes vivant dehors. « Dans la rue il y des SDF mais aussi des familles de migrants avec des enfants en bas âge. A tous nous offrons de quoi manger, et même du lait pour les plus petits. Selon la situation personnelle de ces personnes nous adaptons nos dons. Ceux qui peuvent cuisiner à l’hôtel ne reçoivent pas les mêmes produits que ceux qui n’ont aucun abri. » explique Djaouida  Achaidou bénévole au SPF et responsable de l’antenne du centre-ville de Marseille.

« Avec cette maraude je me sens utile »

Avec leur caddie chargé de vivres, les enfants circulent dès 18 heures sur la Canebière et cela deux fois par semaine, après la sortie des cours. Toujours avec le sourire, et cela quel que soit le temps. Cette initiative solidaire existe depuis maintenant trois ans et fait suite à une demande des enfants. « Quand j’étais petit, je demandais toujours une pièce à ma maman pour la donner aux SDF. Aujourd’hui avec cette maraude, je me sens encore plus utile car on aide beaucoup de gens » raconte Hamza tout juste âgé de 9 ans mais déjà très engagé aux côtés du SPF. Comme lui, ses copains Rihem, Nijar et Anfen sont extrêmement motivés. Voir des gens vivre dehors, ils ne le supportent pas. « C’est pas parce qu’on a tout qu’on doit oublier ceux qui n’ont rien » explique Sara qui ne rate aucune maraude.

Des ambassadeurs de fraternité