Les fougerais s’adaptent:

 

Les bénévoles du Secours populaire de Fougères ont su s’adapter au contexte de l’épidémie de Covid-19 qui touche la France pour continuer à pratiquer la solidarité.

A Fougères, le Secours populaire occupe un local en centre-ville, où sont regroupées toutes les activités : aide alimentaire, rendez-vous d’accueil, ateliers, boutique solidaire, etc. Quelques jours avant l’annonce du confinement, les équipes bénévoles avaient prévu de déménager l’activité d’aide alimentaire dans un nouveau local.

La crise sanitaire à laquelle la France fait face les a contraints à reporter ce projet et à s’adapter pour continuer à pratiquer la solidarité, et procurer une aide sur le plan alimentaire aux personnes démunies.

Chaque lundi, deux équipes bénévoles du comité préparent et distribuent des colis de produits alimentaires et d’hygiène. Ceux-ci sont distribués à l’extérieur du local pour respecter les règles sanitaires en vigueur. Grâce à cette mobilisation, la distribution peut se faire de manière fluide et laisse un peu de temps pour discuter avec les personnes qui viennent.

Le comité aide les personnes déjà inscrite auprès de l’association, mais aussi toute nouvelle personne ayant besoin d’un soutien en cette période difficile. Ainsi, une quinzaine d’hommes seuls, hébergés habituellement par la Ville de Rennes, ont été relogés à Fougères et bénéficient des colis alimentaires proposés par le comité.

Pour permettre cette solidarité, le comité continue ses ramasses d’invendus alimentaires auprès de l’enseigne habituelle. Cela permet de proposer des produits frais ainsi que des fruits et légumes en complément des denrées d’épicerie.

La mobilisation des bénévoles et de nombreux autres acteurs permet également de récupérer d’autres ressources. Une bénévole a mis en contact l’association et 3 maraichers du Pays de Dol pour obtenir des légumes (carottes, poireaux, choux, etc.). Un jeune de Vitré a fait une collecte conséquente de produits d’hygiène dans son entourage au profit du Secours populaire. Des lycéens se sont mobilisés pour faire une collecte alimentaire. Une donatrice et d’autres bénévoles ne pouvant venir au local ont fabriqué des masques en tissu pour leurs collègues.

Le comité a décidé, comme dans les autres structures du département, de ne pas demander de participation financière aux personnes pendant la durée du confinement.  Chaque semaine, ce sont entre 60 et 80 foyers qui viennent s’approvisionner auprès du Secours populaire de Fougères. Les bénévoles constatent une augmentation d’environ 25% du nombre de demandes depuis le début de la crise sanitaire.